EXTREME ET ORIENTALES

Si le Bleu a des profondeurs, le Rouge a des vibrations et de l'intensité des crépitements : une couleur de canicule, inciendaire, couleur de la passion, dit-on, et peut-être couleur luxurieuse.

Le Rouge est à l'origine une incandescence, celle du désir, celle du sang vital et de son réceptacle et moteur : le coeur.
Le sang versé chaud ou "brûlant" révèle la cruauté de la violence, figé il vire au brun, entre les deux : la sanguine.
Il existe un bleu pâle, pâli, des bleus sombres. Le Rouge vire au rose, aux bruns. Il n'existe qu'en couleur vive et par là même peut être vivante.

Guy DUBEAU, Paris

Suite en rouge ...